Tel

07 81 70 90 67

E-mail

holiecedric@gmail.com

Horaires d'ouverture

Mer - jeu - sam // après-midi

Qu’est ce que l’Hypnose Ericksonienne ?

L’hypnose Ericksonienne est la référence d’accompagnement en thérapie brève (quelques séances seulement).

L’hypnose Ericksonienne est une méthode qui vise à modifier légèrement l’état de conscience afin d’accéder à l’inconscient. La personne sera toujours maîtresse de ses pensées, de ses actes et se rappellera de l’intégralité de la séance.

Cet outil thérapeutique est basé sur le postulat que l’individu possède en lui les ressources nécessaires pour faire face à toutes les situations. Le thérapeute induit chez la personne qu’il accompagne, un état hypnotique qui lui permet d’accéder à son inconscient en utilisant principalement la relaxation. Puis le thérapeute guide la personne pour l’aider à résoudre ses problèmes ou à induire un changement de comportement.

L’hypnose a pour but d’accompagner une personne dans son travail sur :

  • gestion de la douleur

  • dépression

  • traumatismes divers

  • anxiété, gestion du stress

  • phobies

  • estime de soi

  • tocs

  • addictions

  • changement de comportement

  • libération émotionnelle

  • troubles du comportement alimentaire

  • peurs, cauchemars

  • troubles de la libido

  • troubles psychosomatiques

  • évolution personnelle et professionnelle

  • préparation aux examens et autres objectifs

  • réminiscence

 

La première séance ?

La première rencontre permet d’évaluer la demande, de préparer les axes de progression grâce à l’anamnèse (échange préalable sur votre problématique) et de vivre une courte initiation à l’hypnose. Au cours des rencontres suivantes, nous évaluerons les progrès réalisés. Les interventions sont alors modifiées en fonction des résultats.
À chaque rencontre, le client aura une nouvelle séance d’hypnose.

Un peu d’histoire :

L’histoire de l’hypnose débute au 18 ème siècle avec Frantz-Anton Mesmer, médecin Viennois venu à Paris à la fin du 18ème siècle. Une évolution terminologique et pratique constante fera passer de la crise mesmérique à l’hypnose telle que nous l’entendons aujourd’hui. Il semblerait que la discipline ait fait son apparition bien avant.

Les trouvailles les plus anciennes sont des tablettes de Sumériens qui décriraient des méthodes d’hypnose. Celles-ci remontent à 4000 ans avant JC. Les Egyptiens et les Grecs auraient eux aussi pratiqué des techniques telles que la transe hypnotique ou la médecine par les songes. En 1814, le mot « hypnotique » entre dans le Dictionnaire de l’Académie Française. L’Ecole de la Salpêtrière à Paris a également contribué à développer la pratique de l’hypnose, entre 1882 et 1892. Au début du XXème siècle, le russe Ivan Pavlov décrit l’hypnose comme « un état intermédiaire entre le sommeil et la veille en phase d’inhibition du système nerveux » qui permet d’établir un lien avec le praticien. S. Freud utilisait également d’hypnose pour accompagner ses patients. Pendant la guerre de 39-45, l’hypnose voit sa notoriété augmenter à nouveau car elle est de plus en plus utilisée pour venir en aide aux soldats souffrants de traumatismes psychologiques.
C’est cependant Milton Erickson qui marque un tournant décisif dans l’histoire de l’hypnose. Milton Erickson est un psychiatre et psychologue américain. Il est considéré comme l’initiateur des thérapies brèves et fût, tout au long de sa vie, en décalage avec les techniques d’hypnose plus institutionnelles. C’est cette différenciation qui permit à
Milton Erickson de faire avancer le monde de l’hypnose.
Né le 5 décembre 1901 à Aurum dans le Nevada, le jeune Milton vivait avec sa famille dans une ferme. Ses difficultés ne présageaient pas sa réussite : à la fois dyslexique, daltonien, malentendant, il ne baissa jamais les bras. Bien que physiquement affaibli, Milton Erickson participe, avec ses sœurs, aux travaux de la ferme. Dans les années 20, il tombe dans le coma durant 3 jours. A son réveil, il est paralysé et ne peut bouger que les yeux et peut à peine parler. Alors pour tromper son ennui, il s’occupe à observer ses sœurs lors de leurs discussions. Milton Erickson fait alors un constat très simple : il existe une dichotomie entre le langage corporel et le langage verbal. Leur corps dit non quand leurs paroles disent oui. Il passera plus de 8 mois allongé et fera de multiples expériences sur lui-même pour se rééduquer. En 1921, il prend conscience que la vie de fermier ne sera physiquement pas possible pour lui et décide donc de s’orienter vers des études de médecine. A l’âge de 17 ans, Milton Erickson est atteint de poliomyélite. C’est lors de sa rééducation qu’il teste différents concepts et met au point, petit à petit, l’hypnose thérapeutique. Ainsi, Milton Erickson devient ainsi l’un des premiers psychiatres à prôner le fait qu’un analyste se doit d’être analysé et encadré. A cette époque, il s’agit d’une révolution pour cette profession toute naissante. Il permet ainsi à la discipline de vivre une véritable renaissance. Il l’a transformée et l’a rendue plus riche, plus diversifiée mais aussi, plus accessible en proposant de nombreuses formations à l’hypnose. Il bouscule les acquis et fonde l’hypnose Ericksonienne, basée notamment sur la thérapie brève. Il fut le professeur des plus grands noms de l’hypnose moderne.

Cédric Holié